Neil Young électrifie Bercy

Accompagné par son légendaire groupe Crazy Horse, Neil Young a offert ce 6 juin 2013 au public de Bercy un intense concert à forte dominante électrique.

Ceux (nombreux apparemment…) qui s’attendaient à un concert folk ambiance feu de camp en ont été pour leurs frais : Neil Young n’a joué que trois titres acoustiques : Heart Of Gold (accueilli par une salve d’applaudissements), Blowing In The Wind (belle reprise de Dylan) et Singer Without A Song.  Le reste du show a été électrique, dans tous les sens du terme, avec des versions saturées et hallucinées de titres comme Powderfinger, Mr Soul ou Cinnamon Girl, ainsi que plusieurs chansons du récent album Psychedelic Pill. A l’évidence, une partie du public est désarçonné par ce déluge sonore.

A cela s’est sans doute ajouté la perplexité face à une mise en scène aussi bizarre que les films réalisés par Neil Young sous le pseudo de Bernard Shakey, comme Journey Through The Past : le spectacle commence l’arrivée sur scène d’un groupe d’hommes en blanc (savants fous ou infirmiers) qui s’agitent au son de A Day In The Life des Beatles, suivi par une version instrumentale de la Marseillaise. Tandis que les écrans vidéo sont rhabillés en tubes cathodiques, la scène est occupée par des enceintes géantes.

Il faudra attendre le Hey Hey My My (Into The Black) final et surtout Rocking In The Free World (unique titre en rappel) pour que les spectateurs des gradins commencent à bouger de leurs sièges.

Si l’on a regretté que Neil Young ne présente pas ses musiciens, on a été bluffé par la performance pleine d’énergie d’un artiste inclassable qui ne fait pas ses 68 ans !

La setlist donnée par le site de Paris-Match :

1. «Love and only love»
2. «Powderfinger»
3. «Psychedelic Pill»
4. «Walk like a giant»
5. «Hole in the sky»
6. «Heart of gold»
7. «Blowin’ in the wind»
8. «Singer without a song»
9. «Ramada Inn»
10. «Cinnamon girl»
11. «Fuckin’ up»
12. «Mr Soul»
13. «Hey Hey My My»
14. «Rockin’ in the free world»

Ci-dessous, la vidéo de Hey Hey My My (Into The Black).

About these ads

8 Réponses to “Neil Young électrifie Bercy”

  1. VINCENT Says:

    Et bien moi ca m’étais pas arrivé de puis longtemps (surtout à ce prix là !), je suis parti au bout d’une heure. pas par déception d’un set trop électrique et pas assez folk-baba (déjà entendu le crazy Horse je savais à quoi m’attendre) ; juste LE son le plus degueu jamais entendu à Bercy (et j’en ai entendu) ; quand la musique devient juste un bruit…
    La dernière fois que je l’avais écouté à Bercy, il était précédé d’Oasis, et avait un son d’une pureté génial pour le lieu, cette fois rien.

  2. syl Says:

    Fort musicalement mais pas "bonjour", pas "merci", pas de présentation des musiciens, un petit rappel histoire de faire le job, pas un sourire … pour qui ils se prennent ces génies ;-)
    Vivement le boss au stade de france, qu’il y ai un peu de vie dans la musique !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: