L’été à surprises de Bruce Springsteen

Après le dernier concert européen du Wrecking Ball Tour, le 28 juillet 2013 à Kilkenny (Irlande), le fan de Bruce Springsteen s’attendait à passer le reste de l’été à analyser les setlists des derniers mois (lire à ce sujet l’excellente synthèse de Stan Goldstein), à "digérer" l’excellent documentaire Springsteen & I, sorti le 22 juillet, et à guetter les rumeurs sur un nouvel album.

 

Pourtant, une série de surprises a mis en pièces ce confortable scénario estival. On a d’abord eu droit aux photos des luxueuses vacances de Bruce Springsteen sur son yacht et sur les plages de Sardaigne et de Majorque, en compagnie de Patti Scialfa (que l’auteur de ces lignes aimerait voir moins souvent dans les magazines people et un peu plus fréquemment sur scène avec le E Street Band…). Des vacances de milliardaire qui ont curieusement suscité peu de commentaires négatifs de la part des fans, dont la plupart considèrent sans doute (comme l’auteur de ces lignes) que Bruce Springsteen a bien raison de profiter à sa guise de l’argent gagné (au sens littéral) à la sueur de son front au cours de ses concerts marathons…

Mais la vraie grosse surprise de ce mois d’août a été l’annonce inattendue d’une série de concerts en février et mars 2014 en Australie et en Nouvelle-Zélande. Prolongement tardif de la tournée Wrecking Ball (qui se poursuit en septembre en Amérique du Sud) ? Mini-tournée spéciale et  "dédiée" pour les fans des antipodes dont le E Street Band avait pu apprécier l’enthousiasme au printemps dernier ? Début d’une nouvelle tournée dans la foulée de la sortie d’un nouvel album, qui pourrait être dans les bacs (et surtout les terminaux numériques…) pour les fêtes de fin d’année ? Ou, comme le suppute Andy Greene  sur le site de Rolling Stone, signe que Bruce Springsteen est désormais parti pour un "Never Ending Tour", à la manière de Bob Dylan ? Vos hypothèses sont les bienvenues !

Quelques jours auparavant, notre étonnement avait été tout aussi grand en découvrant sur le site du mensuel anglais Uncut une info sur la réédition du coffret Tracks, sorti en 1998, dans une version remasterisée présentée dans un coffret au format DVD (attention, si l’on comprend bien, les disques eux-mêmes  ne seront pas des DVD, mais des CD…) avec un booklet inédit de 56 pages. On se perd en conjectures sur l’opportunité de cette réédition, alors qu’on attend depuis si longtemps des éditions remasterisées et enrichies de The River ou Born In The USA, à la manière du magnifique coffret Darkness de 2010…). De plus, l’article d’Uncut ne mentionne pas de version vinyle ou, mieux encore, Blu-ray audio (un format dont Tom Petty et Neil Young, qui en sont d’ardents praticiens feraient bien de parler à leur ami Bruce…), seules à même de satisfaire les fans soucieux de qualité sonore (les autres se contenteront à coup sûr du coffret de 1998 !).

On passera rapidement sur l’info (peu reprise) d’une sortie en octobre d’un coffret de 4 DVD rassemblant des concerts des quatre tournées Human Rights Now organisées entre 1986 et 1998 au profit d’Amnesty International. Un DVD et un double CD avec plusieurs titres live de Bruce Springsteen enregistrés au cours de ces shows étaient déjà sortis discrètement avant les vacances…

Enfin, à l’heure où les sorties simultanées le même jour de DVD et CD au niveau mondial se généralisent, on s’est étonné de l’annonce unilatérale (et discrète aussi…) d’une parution en DVD le 28 octobre prochain de Springsteen & I au Royaume-Uni, sans détails sur les bonus (ou boni, comme aime à dire Agnès Varda), ni mention d’une édition en Blu-ray.

Bref, tout cela « sent » un peu l’improvisation, ou en tout cas l’absence d’une stratégie concertée. Mais, à y réfléchir, cela n’est pas si étonnant car, à la différence d’autres artistes, Bruce Springsteen n’a jamais été un adepte des stratégies de com organisées et verrouillées. Les rééditions de ses albums se sont toujours faites dans le désordre, tandis que les setlists prévues de ses concerts ne sont jamais pleinement respectées. Alors, au diable notre esprit rationaliste français qui voudrait (même inconsciemment…) que tout soit parfaitement cadré et coordonné au pays de Bruce Springsteen, faisons-nous un raison et attendons la prochaine surprise que le Boss nous sortira de son sac à malices…

 

 

 

About these ads

2 Réponses to “L’été à surprises de Bruce Springsteen”

  1. lydia leleu-ménassier Says:

    sûr, il a mouillé la chemise, et il fait bien d’en profiter au soleil et en famille
    bah, patti aussi peut prendre du recul, et profiter de ses enfants comme nous les avons vus
    quant à moi, j’espère que la surprise sera une nouvelle tournée europeenne on ne sait jamais, puisque c’est le roi de l’improvisation…. bonne soirée …….

  2. L'été à surprises de Bruce... Says:

    […] Après le dernier concert européen du Wrecking Ball Tour, le 28 juillet 2013 à Kilkenny (Irlande), le fan de Bruce Springsteen s'attendait à passer le reste de l'été à analyser les setlists des dern…  […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: