Mic-mac de voeux numériques à tire-larigot

Avant, tout était simple. On souhaitait la bonne année aux plus proches par téléphone, à minuit tapante pour les plus intimes (si l’on avait la chance d’être dans un lieu doté d’une ligne fixe en fonctionnement !), dans la soirée du 1er janvier ou les jours suivants pour les autres.

Pour le reste de nos connaissances, on envoyait des cartes de voeux, personnelles ou professionnelles, avant la date fatidique du 31 janvier.

Aujourd’hui, le paysage des voeux s’est autant diversifié que celui de la télévision ! Ils partent et arrivent par SMS (mais certains de ceux que j’ai envoyés à minuit le 1er janvier semblent ne jamais être arrivés à destination…), par mail, mais aussi via Facebook, voire Twitter.

Messages, images, animations, vidéos nous arrivent de toutes parts.

Résultat : plus encore qu’avant, les voeux se croisent sans se rencontrer. Et, au bout du compte, on ne sait plus bien à qui on les a souhaités !

Un reflet peut-être du Web « social » où, trop souvent, chacun s’exprime sans trop se soucier de ce que disent les autres…

Alors, faut-il revenir aux cartes de voeux « papier » ?

Vos avis sont les bienvenus !

En attendant, bonne année à tous (et pardon pour les doublons…) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s