« When you’re strange », un film habité par l’esprit des Doors

When you’re strange, documentaire de Tom DiCillo sorti le 9 juin 2010 dans les salles, réussit à nous faire revivre l’esprit des Doors.

Ce film reconstitue le « cocktail » improbable qui fit le succès de ce groupe de la fin des années 1960 : la poésie flamboyante, le charisme et le goût de la provocation de Jim Morrison, allié au savoir-faire musical des autres membres des Doors.

Ci-dessous, l’un des grands moments du film (et de la carrière des Doors) : Light my fire au Ed Sullivan Show le 17 septembre 1967.

La voix off pédagogue (un peu « les Sixties pour les nuls » par moments) et enthousiaste de Johnny Depp retrace la carrière-éclair (4 ans) des Doors. Des extraits de concerts (hélas jamais de chansons en entier) alternent avec des shows TV et des fragments d’un road movie inédit, style Macadam à deux voies, tourné par Jim Morrison en 1969 : HWY: An American Pastoral.

Ce documentaire américain (voir ici la critique d’Isabelle Régnier dans le Monde) passe toutefois très vite sur le séjour parisien de Jim Morrison, et notamment sur son amitié avec Agnès Varda et Jacques Demy.

Comme dans Stones in Exile, on regrettera que les documents vidéo ne soient jamais datés ni sourcés.

Mais l’essentiel, c’est que l’esprit des Doors plane sur ce film !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vos avis sont les bienvenus !

Share on Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s