Retour vers le futur avec « The Promise » de Bruce Springsteen

Des chansons de 1978 avec un son de 2010 : aux premières écoutes, The Promise de Bruce Springsteen (en streaming ici sur le site de NPR) donne une impression curieuse de « retour vers le futur ».

Les outtakes de Darkness on the Edge of Town ont en effet été réenregistrés et remastérisés avec une couleur sonore qui évoque l’album Working on a Dream.

Dans l’ensemble, la « greffe » de cet OGM discographique se révèle une réussite. Avec des titres superbes comme The Brokenhearted ou Wrong Side of the Street, Bruce Springsteen nous livre son grand album soul, entre Righteous Brothers et Solomon Burke.

Reste qu’on aimerait bien aussi entendre (autrement qu’en ressortant de vieux bootlegs) les versions « originales » de ces chansons. Alors, à l’exemple du Let it Be Naked des Beatles dépouillé de la surproduction de Phil Spector, Bruce Springsteen nous offrira-t-il bientôt un The Promise « d’époque » ?

Vos avis sont attendus !

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s