Bob Dylan à Bercy le 17 octobre 2011 : un concert qui déconcerte

Hier soir 17 octobre 2011, Bob Dylan et sa voix de canard ont déconcerté le public de Bercy.

Bob Dylan à Bercy le 17 octobre 2011

Comme souvent sur scène, Bob Dylan s’est ingénié à déconstruire, rendre méconnaissables, avaler ses chansons.

Pour oser un jeu de mots, on dira que Bob Dylan le mighty… couine (Mighty Quinn, l’un de ses titres les plus pop des sixties, dont Manfred Mann fit un tube).

Chapeau blanc et costume sombre, sa silhouette est impressionnante.

Souvent, on se demande si sa voix inimitable ne va pas casser, le lâcher en cours de route.

Mais, après une baisse de rythme en milieu de concert, Bob Dylan trouve un second souffle en fin de parcours, avec de superbes versions de Ballad Of A Thin Man, All Along The Watchtower et Like A Rolling Stone.

Après avoir salué le public, Bob Dylan, sans doute vexé par des applaudissements insuffisants, quitte les lieux sans rappel.

En première partie, on avait eu droit à une prestation honnête mais un peu décevante de Mark Knopfler. L’ancien leader de Dire Straits reste un guitariste hors pair, et certains morceaux country-blues étaient excellents. Mais le reste du show est alourdi par un son rock FM saturé en basses.

Ci-dessous, le (grand) final du concert de Bob Dylan.

Publicité

8 réflexions sur « Bob Dylan à Bercy le 17 octobre 2011 : un concert qui déconcerte »

  1. Dylan était vieux, éraillé et génial. Renouvellement total des morceaux, innovation, créativité, musiciens hors pairs, foisonnants, une volonté d’unité dans tout le concert.
    On a pu écouter un Like a rolling stone jamais entendu ni joué comme ça. Il fallait le faire. il l’a fait. C’est sûr, on n’était plus chez les scouts. Le plus grand groupe de rock’n roll devant les Stones.

  2. Bob Dylan reste Bob Dylan… Un très grand, mais il ne chante plus… Voix éraillée, sans tonalité accompagnée par une musique assourdissante, lui qui était autrefois le seul présent sur scène… Un grand qui doit cesser avant de décevoir. Le temps passe, il n’est plus, en tant que chanteur, que l’ombre de lui-même…
    Pour la première partie, Knopfler était toujours aussi bien, décontracté et génial, avec des musiciens hors pair. Il aurait du pouvoir s’exprimer un peu plus, plus longuement. La seule déception : losqu’il salue pour de bon… pour partir.
    Salut quand même Bob, je garde en mémoire les années 60-70…

  3. pas d accord avec votre analyse du concert, la premiere partie était super avec Knopfler égale à lui même mais pour Dylan c est surement une tournée de trop, les gens quittaient la salle avanrt la finb du concert et ca c en est la preuve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :