Remasters de Bruce Springsteen : un coffret monumental…

Pour ceux qui n’ont pas la chance de se le faire livrer à domicile, le « rapatriement » de l’édition vinyle du coffret Bruce Springsteen : The Album Collection Vol. 1 1973-1984, qui pèse quelques bons kilos, peut constituer une petite épreuve.

hp_album-collection-vol1

Mais, à l’arrivée, on est récompensé de cet effort dès le déballage de l’objet. L’élégante boîte noire est ornée d’une série de vraies-fausses étiquettes correspondant aux sept albums du coffret. Les fans maladroits dans mon genre apprécieront tout particulièrement l’imitation de sticker à moitié déchiré, comme tous ceux qu’on n’est pas arrivé à décoller proprement !

A l’intérieur, chaque album bénéficie d’une présentation reproduisant fidèlement celle du 33 tours original, avec par exemple  le rabat pour Greetings From Asbury Park ou les pochettes intérieures et inserts de The River. Le parti-pris est net : rien de plus (pas d’inédits ni même d’éléments visuels en plus), mais rien de moins que dans les albums dans leurs premières éditions.

Quant au livret, il est tout simplement superbe en format 30 cm, avec des effets scrapbook qui nous donnent l’impression que les documents, souvent rares ou en tout cas inconnus de l’auteur de ces lignes, sont collés sur les pages.

Pour autant, le plus important n’est pas le packaging, mais ce qu’il y a à l’intérieur de la boîte. Dès les premières secondes de Blinded By The Light, on se rend compte que le premier album n’a jamais sonné aussi clair. Même diagnostic pour The Wild, the Innocent and the E Street Shuffle. De même, Born To Run et Darkness bénéficient d’un son incomparablement supérieur à celui des précédentes rééditions. En ce qui concerne The River, la qualité est bien meilleure que celle des CDs, très médiocres il est vrai, tandis que Nebraska gagne en ampleur sans perdre son ambiance intimiste. Enfin, le gros son de Born In The USA nous a semblé moins brutal que dans les éditions précédentes.

Faute d’avoir eu le temps de comparer les différentes éditions de chaque album, il ne s’agit là que de premières impressions. Mais notre jugement rejoint celui de Belkacem Bahlouli sur le site de Rolling Stone France, qui a procédé, pour sa part, à des tests comparatifs approfondis.

Comment cette amélioration spectaculaire a-t-elle été obtenue ? Dans un entretien réalisé le 16 novembre dernier par Tom Cunningham, animateur du Bruce Brunch dominical sur la radio The Hawk, Toby Scott livre de nombreux éléments précieux sur ces remastérisations obtenues avec le procédé Plangent.

A noter que le coffret vinyle recèle un code qui permet de télécharger les albums. On peut ainsi écouter d’une seule traite (à l’occasion par exemple d’un long voyage en train…) l’intégrale studio de Bruce Springsteen 1973-1984 depuis Blinded By the Light jusqu’à My Hometown. L’oeuvre du Boss acquiert ainsi une unité insoupçonnée, au-delà du caractère spécifique de chaque album.

Seule ombre au tableau : le seul format audio proposé avec ce code est le médiocre Mp3. Cela est d’autant plus inacceptable que le site officiel de Bruce Springsteen propose dans le même temps ces albums à l’unité en téléchargement HD-Audio (Lossless ou FLAC). On voudrait nous faire racheter ces disques une nouvelle fois que l’on ne s’y prendrait pas autrement…

S’ils tiennent à bénéficier d’une meilleure qualité sonore que celle du Mp3, les audiophiles auront intérêt à opter non pas pour le site officiel, mais pour le site français Qobuz, qui vend a priori un peu moins cher (14,99 euros) que le site officiel certains des albums du coffret, comme Greetings, en « Qualité HD 24 Bits ». N’ayant craqué pour aucune de ces deux versions, il nous est impossible de dire si les masters diffusés par Qobuz sont ou non ceux retravaillés par Toby Scott…

En attendant des clarifications sur ces points, vos commentaires sur ce beau coffret sont les bienvenus !

4 thoughts on “Remasters de Bruce Springsteen : un coffret monumental…”

  1. Désolé Laurent pour « le dérangement » mais je viens de retrouver le code !!!!
    Encore mille excuses.
    Alain

  2. Bonjour Laurent,
    Bon bein voilà , j’ai dû être gentil cette année car j ai aussi reçu moi aussi du Père Noël l édition vinyle du coffret » Bruce Springsteen:the Album Collection vol.1″…!
    Tout ce que vous précisez plus haut concernant ce coffret est vrai et j ai pu moi même faire les mêmes constations…!
    Cependant vous mentionnez un code qui permet de télécharger les albums qui permet de les écouter d’une seule traite et moi ce code je ne l ai pas trouvé..!! Pouvez alors me renseigner où le trouver et comment procéder ?
    Merci d avance et excusez aussi de mon amateurisme concernant les nouvelles technologies..:-/
    Joyeuses fêtes.
    KEEP AND ROCKIN’
    Alain

  3. oui, c’est comme retrouver un vieux pote apres des décennies….
    une merveille de retour dans le son des années 70, si simple, si direct,
    et en meme temps de nouvelles sensations, plus subtiles
    bref, indispensable, avec une préférence pour la version vynil + flac
    bonnes écoutes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s