So long, Leonard Cohen !

Pour ceux qui avaient lu sa bouleversante lettre d’adieu à son « amour éternel », Marianne Ihlsen (célébrée dans sa chanson So Long Marianne), décédée en juillet dernier, l’annonce de la mort de Leonard Cohen à l’âge de 82 ans à Los Angeles, dans la nuit du 10 au 11 novembre, n’a hélas pas été une surprise.

th-2

Dans ce texte publié notamment par Libération, le chanteur (mais aussi poète et écrivain) canadien écrivait :

«Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux, nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu peux atteindre la mienne. Et tu sais que j’ai toujours aimé ta beauté et ta sagesse et je n’ai pas besoin d’en dire plus parce que tu sais tout cela. Je veux seulement te souhaiter un très beau voyage. Au revoir ma vieille amie. Mon amour éternel. Rendez-vous au bout du chemin.»

Paru voici quelques semaines, le dernier album de Leonard Cohen, You Want It Darker, est encore plus sombre que les précédents et peut être entendu comme un magnifique message d’adieu. On vous le recommande vivement !

leonard-cohen-you-want-it-darker-lp
L’auteur de ce blog avait découvert Leonard Cohen en 1968 à l’écoute de Campus sur Europe N°1 dont l’animateur Michel Lancelot programmait régulièrement Suzanne. Il avait bientôt acheté son premier album, Songs of Leonard Cohen, dont il possède toujours le vinyle d’époque, à la pochette et aux sillons bien usés.

J’avais eu la chance de voir Leonard Cohen deux fois sur scène, la première à la Fête de l’Huma en 1974, la seconde en septembre 2012 (lire mon article ici) où, à bientôt 80 ans, il avait donné un époustouflant concert de 3 heures, frôlant les records de durée springsteeniens !

A Françoise Hardy, qui rendait hommage à Leonard Cohen ce matin sur l’antenne de France Inter, signalons que Graeme Allwright, dont elle a salué les adaptations en français de ses chansons, n’est pas d’origine canadienne, mais néo-zélandaise. S’il a arrêté la scène depuis 2015,  Graeme Allwright est toujours bien vivant (voir ici sa notice Wikipedia).

Ci-dessous, une belle version live de So Long Marianne par Leonard Cohen.

Et on vous livre en prime cette interprétation live de Suzanne par Graeme Allwright, en duo avec Maurane en 2008. Une adaptation exemplaire !

1 thought on “So long, Leonard Cohen !”

  1. Bel article. La version de Marianne est superbe, le chœurs tout en finesse et délice. Et lui si enthousiaste à chanter pour sa douce. RIP Leo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s