En concert à Perth (Australie), Bruce Springsteen en appelle à une « nouvelle résistance américaine »

Au début du premier concert de sa tournée en Australie, le 22 janvier 2017 à la Perth Arena de Perth, Bruce Springsteen en a appelé à une « nouvelle résistance américaine » face à l’accession de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Voici la vidéo de cette déclaration faite au nom du E Street Band.

Voici le texte de ce message, dont la sobriété (n’empêchant pas la fermeté sur le fond) contraste avec l’outrance des discours de certains des artistes  (Madonna par exemple) ayant participé aux rassemblements anti-Trump du 21 janvier.

c2xskzyxcaaysicCi-dessous, la traduction en français de ce texte, reprise de la page Facebook d’Eric Babin.

 » Nous sommes loin de chez nous, mais nos cœurs et nos esprits sont avec les milliers de femmes et d’hommes qui ont marché hier.
Nous sommes unis contre la haine et la division et nous sommes ensemble en support de la tolérance, l’intégration, les droits civiques, la justice raciale, les droits des gays, l’environnement, l’égalité salariale, l’égalité des sexes, la santé et les droits des immigrants.
Nous sommes avec vous.
Nous sommes la nouvelle résistance américaine. « 

A noter aussi que le E Street Band était représenté à la marche des femmes d’Asbury Park (New Jersey) en la personne de Patti Scialfa, épouse de Bruce Springsteen (lire ici l’article de l’Asbury Park Press).

Le concert de Perth a aussi été marqué par une version acoustique du rare et bouleversant Blood Brothers. Ci-dessous, une vidéo (attention, la chanson commence au bout d’1 mn 30), suivie de l’explication (glanée sur YouTube) de ce qui a conduit Bruce Springsteen à interpréter ce titre.

Pitgoers coordinated the holding up of signs requesting Blood Brothers, en masse, at the end of the first song (NYCity Serenade) to be played in memoriam for a dedicated Bruce fan who died in 2016. When Bruce saw the signs, he was impressed, and said, ‘I’ll see what I can do. » So, at the start of the encores, he brings out an acoustic guitar and plays a touching Blood Brothers, something that is rarely done. Clearly, he was remembering how to play the song, on-the-spot, and what you see is filmed stage-right, from the pit. This performance is so touching. Thanks, Bruce. For Matty, our Bruce-brother.

 

Et voici la setlist de ce concert d’une durée de 3 h 26.

Soundcheck
New York City Serenade (w/ strings)
Atlantic City
Land of Hope and Dreams
The Promised Land

1.New York City Serenade
2.Lonesome day
3.Darkness on the edge of town
4.No surrender
5.Out in the Street
6.Land of Hope and Dreams
7..Does This Bust stop at 82nd street
8.Growin’up
9.Spirit in the night
10.Lost in the flood
11.Kitty’s back
12.Incident on 57th street
13.Rosalita.
14.The ties that bind
15.Darlington county
16.Working on the highway
17.Promised land
18.41 shots
19.My hometown
20.Candy’s room
21.She’s the one
22.Because the night
23.The rising
24.Badlands


25.BLOOD BROTHERS
26.Born to run
27.Dancing in the dark
28.Tenth avenue Freeze out
29.Shout
30.Bobby Jean

Et vous, que pensez-vous de ce nouvel engagement de Bruce Springsteen ? Répondez sans tarder à notre nouveau sondage !

Publicités

1 réflexion sur « En concert à Perth (Australie), Bruce Springsteen en appelle à une « nouvelle résistance américaine » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s