A Melbourne, Bruce Springsteen « trolle » Donald Trump

En ouverture de son concert au AAMI Park de Melbourne le 2 février 2017, Bruce Springsteen s’est moqué de Donald Trump, accusé d’avoir raccroché au nez du Premier ministre australien au terme d’un échange téléphonique houleux.

Pour protester contre cette mauvaise manière, Bruce Springsteen a démarré son show avec une reprise de Don’t Hang Up, titre des Orlons sorti en 1962 (et non pas 1965 comme il l’a indiqué sur scène), repris chez nous par Sheila sous le titre Ne Raccroche pas.

Selon le Daily Mirror, Donald Trump aurait injurié le Premier ministre australien, Malcolm Trumbull, lors d’une conversation téléphonique sur un échange de réfugiés décidé sous l’administration Obama et remise en cause par le nouveau Président. Au terme de ce coup de fil, selon une première information démentie ensuite par Trumbull lui-même, Trump lui aurait raccroché au nez.

Voici la transcription des mots prononcés par Bruce Springsteen :

« We stand before you embarrassed Americans tonight, » Springsteen said to fans, laughing after taking the stage at AAMI Park.

« This is a song from 1965 by The Orlons. We’re going to use this to send a letter back home. »

 

Bruce Springsteen a enchaîné avec American Land, sa chanson à la gloire des immigrés venus des quatre coins du monde pour construire la nation américaine. Au cours de ce concert, il a aussi  interprété Long Walk Home, titre composé, comme il l’a indiqué lui-même sur la scène, sous l’administration Bush mais qui reste d’actualité.

Voici la setlist de ce concert de 2 h 50, dont l’ambiance, si l’on en juge par les bribes vues sur Periscope, était électrique !

Start – 19:28

1. Don’t Hang Up (Solo Acoustic)*
2. American Land
3. The Ties That Bind
4. No Surrender
5. Two Hearts
6. The Promised Land
7. Glory Days
8. Hungry Heart
9. Wrecking Ball
10. New York City Serenade
11. Atlantic City
12. Johnny 99
13. Murder Incorporated
14. Death To My Hometown
15. The River
16. Mary’s Place
17. Darlington County
18. Working On The Highway
19. Because The Night
20. The Rising
21. Badlands
22. Land Of Hope And Dreams

23. Long Walk Home (Solo Acoustic)
24. Born To Run
25. Dancing In The Dark
26. Tenth Avenue Freeze-Out
27. Shout
28. Twist And Shout

End – 22:18

En bonus, on vous offre l’original des Orlons, suivi de sa reprise par Sheila !

 

Publicités

Une réflexion sur « A Melbourne, Bruce Springsteen « trolle » Donald Trump »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s